Journal de bord du 24 mars





- La Ville d’Orange aide concrètement ses commerçants et en premier lieu ceux dont la mairie est le bailleur direct. Ainsi 3 d’entre eux, après demande écrite, ont vu leurs loyers reportés le temps du confinement. Par ailleurs, 5 commerçants se sont déjà adressés à la cellule Infocommerce pour obtenir renseignements et conseils sur les démarches à suivre pour bénéficier des mesures mises en place par l’État pour pallier le manque d’activité économique.

- Par décision du gouvernement, tous les marchés sont désormais interdits. Le marché hebdomadaire du jeudi demeure donc suspendu et les Halles du Dimanche n’ont pu obtenir de dérogation préfectorale. Le rendez-vous dominical est donc ajourné jusqu’à nouvel ordre. Seule la vente à domicile reste possible pour les commerçants non-sédentaires et les producteurs.

- Le Maire d’Orange Jacques Bompard, assisté de l’élu délégué à l’agriculture Michel Bouyer, a écrit un courrier à l’adresse des directeurs des supermarchés orangeois pour favoriser l’élaboration d’un circuit-court entre leurs magasins et les producteurs locaux. Loin d’une ingérence en-dehors des compétences municipales, cette initiative vise avant tout à trouver un débouché commercial à l’agriculture locale qui ne dispose plus des marchés alimentaires pour alimenter la population.

- Par voie de communiqué en date d’aujourd’hui, la Préfecture rappelle que les restrictions du confinement s’appliquent particulièrement la nuit. " De 20 heures à 7 heures du matin, les dérogations à la règle de confinement doivent répondre aux trois cas possibles de déplacement, à savoir : motif professionnel sur présentation de l’attestation délivrée par l’employeur ou motif médical ou motif familial impérieux ne pouvant être différé. Les forces de sécurité intérieure du département sont pleinement mobilisées en soirée et la nuit pour procéder aux contrôles des contrevenants, et verbaliser le cas échéant." Cela équivaut à un couvre-feu.

- La Police municipale d’Orange est mobilisée quotidiennement sur ses missions de sécurité, mais veille aussi au respect des consignes nationales. Ainsi 90 procès verbaux ont été dressés après constatations d’infractions avérées aux règles du confinement. L’aire de jeux pour enfants de la colline a été fermée. Cela est signifié par des rubalises et des panneaux. A noter que le parc Gasparin est quant à lui fermé depuis le 18 mars.

- Sollicitée, la Ville d’Orange a pu fournir une semaine de provisions pour l’accueil de l’hôpital en gel hydroalcoolique, soit le restant du stock en dehors des besoins municipaux.

- La petite place située devant le laboratoire d’analyses médicales Prolab, à l’angle du Cours Aristide Briand et de l’avenue Charles-De-Gaulle, est strictement réservée à la patientèle. Le stationnement de longue durée y est donc interdit comme le stipule le barriérage sur place.

- Le Service Population de la Mairie, demeuré ouvert au public la semaine dernière, a suspendu son activité d’accueil temporairement. L’État civil demeure ouvert sur rendez-vous (04 90 51 41 29).

- La paroisse d’Orange nous informe que, le 25 mars à 19 heures 30, toutes les églises feront retentir leurs cloches à l’occasion de la fête de l’Annonciation et propose à ceux qui le souhaitent de déposer une bougie aux fenêtres en communion de pensée avec les malades et leurs proches, avec tous les soignants, et tous ceux qui rendent possible la vie de notre pays.