Bonne année 2019

A l’occasion des voeux pour la nouvelle année, Monsieur le Maire Jacques Bompard a fait le portrait des projets prévus pour l’année 2019.

Par la discipline budgétaire, par des investissements proportionnels, la Ville d’Orange a su se développer et satisfaire les besoins de ses habitants et des associations sans aide extérieure souvent, et parfois même avec des obstacles politiques et administratifs.

Notre projet de parc aquatique en est la parfaite illustration.
Obligés de fermer la piscine des Cèdres, l’Etat ne nous a jamais permis de construire cet ensemble où sport et relaxation, compétition et détente auraient été de paires et s’épanouir au cœur d’un site exceptionnel sans le dénaturer.

Non contents de nous bloquer cette réalisation que la Ville avait entièrement budgété sur ses deniers propres, les autorités administratives limitent les projets d’envergure et les sites d’accueil à cause des contraintes des plans de prévention des inondations.
[...]
« Il n’est point besoin d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer », nous dit par-delà les siècles Guillaume d’Orange. C’est pourquoi, malgré un contexte national toujours défavorable pour les communes, l’Etat continuant de geler ses subventions, la ville d’Orange, fidèle à sa devise, maintiendra voire augmentera ses investissements puisque nous avons d’ores et déjà budgété la somme de 9,7 millions d’euros pour l’année 2019. Cette année sera celle des nouveaux équipements de la zone dite du Grenouillet.

Chers amis boulistes, vous pourrez bientôt bénéficier d’un boulodrome couvert et de terrains adaptés grâce à un investissement estimé à 400 000 euros. Ainsi Orange demeurera l’une des places fortes des jeux provençaux et de la pétanque, et pourra accueillir les grandes compétitions habituelles
Dans la foulée, la Ville entame la restructuration complète du Palais de la Foire, meurtri par le temps.

Une nouvelle salle omnisport d’une capacité d’accueil de 2 500 places verra le jour dans les 3 prochaines années à cet emplacement. Cette infrastructure municipale pourra aussi accueillir les spectacles et les manifestations parfois trop importants pour l’Espace Daudet. Ce nouvel équipement modulable et moderne répondra à toutes les attentes des associations orangeoises, mais aussi aux besoins événementiels de toute la vallée du Rhône
Un parking de 900 places sécurisé et relié à l’hypercentre par des navettes doit favoriser accessibilité et stationnement dans une ville qui, paradoxalement aux approximations de l’INSEE, voit sa population augmenter sensiblement. Preuve en est de la création de la nouvelle école du Coudoulet qui sortira de terre en 2021 pour accueillir tous ces petits Orangeois ignorés par les statistiques nationales.

Nous continuerons d’œuvrer pour notre patrimoine historique, romain et chrétien, marques indélébiles de notre civilisation européenne à laquelle nous sommes très attachés car marqueur de notre avenir.
La ville, qui vient juste d’obtenir l’accord du ministère de la Culture, travaillera aussi à la protection des sculptures des panneaux de l’Arc de Triomphe et achèvera les travaux de restauration des parements tout en vérifiant le toit de scène du Théâtre Antique.

En matière culturelle, les premiers coups de pioche devraient être donnés pour la restructuration du Hall des Expositions en vue de le transformer en salle de spectacles pouvant accueillir 3.000 personnes. En attendant, nous moderniserons la salle du Palais des Princes pour un accueil plus convivial.
Parallèlement nous rendons plus agréable notre médiathèque par des travaux nécessaires de mise aux normes et de réhabilitation.

L’année 2019 sera aussi celle du lancement de l’étude pour la création d’un Site Patrimonial Remarquable.

De même nous mènerons à son terme l’étude pour la rénovation du quartier de la gare d’Orange, en lien avec l’intercommunalité et le département.
Nous continuerons à doter notre police municipale du matériel dernier cri afin d’assurer la meilleure sûreté possible aux Orangeois, dans une ville qui présente déjà les meilleurs statistiques de Provence et où le taux de délinquance est toujours en diminution, avec une baisse de près de 20% en 2018.