Un nouveau directeur pour l’Office du Tourisme

Hubert Maillot a été nommé directeur de l’Office de Tourisme d’Orange-Châteauneuf-du-Pape.
Ce natif du Var, passionné d’histoire, d’arts, de voyages et de photos, s’est spécialisé au cours de ses études à Toulon dans le développement territorial, touristique comme urbain. Nommé par la Communauté de Communes (CCPRO), il arrive avec l’envie de redynamiser la région pour faire du Pays d’Orange le coeur du tourisme local.
Dans un monde de plus en plus connecté, Hubert Maillot doit composer avec deux contraintes fortes : mettre en valeur un patrimoine et une économie locale dans un schéma global.

LA DOUCE VIE A LA CITE DES PRINCES.

Nouvel Orangeois, Hubert Maillot a pu découvrir notre ville d’un œil neuf. Son constat est positif : Orange est une ville propre, agréable, vivante. Trois points forts sur lesquels s’appuyer pour dynamiser le tourisme dans un monde moderne où chacun veut s’assurer d’un niveau convenable de confort et de sécurité.
L’urbanisme orangeois plaît : les rues et avenues attirent les flâneurs et invitent chacun à prendre le temps de traverser calmement la Cité des Princes. Il permet d’apprécier un patrimoine qui rend la visite agréable et qui est mis en valeur par les animations proposées tout au long de l’année. L’urbanisme, le patrimoine et l’animation culturelle forme un triptyque essentiel dans le tourisme moderne.

DEVELOPPER LE TOURISME A ORANGE : RECONNECTER LES ACTEURS LOCAUX.

Pour le directeur de l’Office de Tourisme, la tâche n’est donc pas d’inventer un concept : tous les éléments nécessaires sont présents et forment une base évidente.
Orange, ville romaine, lui inspire naturellement l’adage d’Auguste « Festina lente », « Hâte-toi lentement ! » Cet ensemble assure une qualité de vie aux habitants comme aux visiteurs. Ville provinciale, l’adjectif ne doit pas déplaire : l’attrait d’Orange est d’offrir une vraie qualité de vie, loin du stress et de la pression des grandes villes.

RECONNECTER LE LOCAL : UNE GLOBALISATION DU TERRITOIRE.

Il faut, en réalité, créer une dynamique, un mouvement, une synergie pour entraîner ensemble tous les acteurs locaux. Aucune politique touristique n’est possible si elle n’engage à la fois les communes, les acteurs économiques et les habitants. Intéresser chacun au Bien commun, redonner un sens commun pour que chacun travaille pour tous : cette idée, c’est reconnecter, dans un monde où le réseau devient prédominant, tous les acteurs locaux entre eux. Rapprocher les commerçants et l’Office de Tourisme est essentiel pour Hubert Maillot. Ce sont les premiers prescripteurs sur un plan touristique : ils doivent être informés de tout ce qu’il se passe en ville afin de transmettre eux-mêmes l’information. Le premier contact d’un visiteur est toujours, quasiment, le commerçant : il est le premier et principal vecteur d’informations.

« QUAND LES MOYENS DE TRANSPORT RAPPROCHENT LES HOMMES, LE NUMERIQUE A ABOLI LES DISTANCES ».

L’isolement n’est plus envisageable quand tout se construit pour rapprocher les individus d’un bout à l’autre de la planète. Dans le triangle formé par Nîmes, Montélimar et Arles, le territoire d’Orange-Châteauneuf doit devenir une pièce incontournable. Situé aux confluences géographiques des régions PACA, de l’Occitanie et d’Auvergne Rhône-Alpes, les communes du Pays réuni d’Orange ont pour dénominateurs communs leur Romanité, les voies cyclables (Via Rhona et Via Venetia) et leur excellence viticole.
De cette potentialité, Hubert Maillot veut prendre le temps et les moyens de dégager une vision forte
pour l’avenir. Il se laisse le temps de mettre en place, avec les acteurs locaux et au premier chef, les maires de la CCPRO, un plan en trois phases : une phase d’immersion, une phase de proposition stratégique et une phase d’action. Il sera le premier ensuite à mesurer et juger les résultats afin de construire ce développement nécessaire et attendu par tous.