L’État interdit le 14 juillet

Les services de l’Etat ont pris la décision hier d’interdire le bal populaire du 14 juillet prévu place Clemenceau.

L’impératif de venir en portant les masques et en respectant les consignes sanitaires habituelles ne sont pas de nature suffisante à rassurer les autorités, notamment à cause du risque que les Orangeois se mettent à danser. A croire que le nouvel ordre sanitaire devient dans les faits un nouvel ordre moral.

En conséquence, la mairie se voit dans l’obligation d’annuler les réjouissances habituellement prévues dans le cadre de la fête nationale. Nous encourageons donc Fabienne Haloui, si loquace sur le sujet, à s’émouvoir aussi de cette situation et à clamer auprès de l’Etat ses revendications patriotiques bafouées.